Nouvelle attaque à la voiture bélier aux abords du Parlement britannique

Nouvelle attaque à la voiture bélier aux abords du Parlement britannique

Trois personnes ont été blessées hier mardi dans la matinée quand une voiture conduite par un Britannique de 29 ans, est soupçonné «d’actes terroristes», a percuté des barrières de sécurité près du parlement britannique à Londres.

C’est à 07h37 heure locale qu’une voiture a foncé sur les barrières de sécurité devant le Parlement à Londres. Parmi les trois blessés, une femme se trouve «dans un état grave» mais «pas en danger de mort».

La Metropolitan Police a publié un communiqué dans lequel elle annonce que le conducteur de la voiture a été appréhendé sur place après l’incident et placé en détention dans un commissariat du sud de Londres pour « des délits terroristes ».

La direction de l’enquête a été confiée à la section anti-terroriste de Scotland Yard. La police antiterroriste a établi que le véhicule était arrivé de Birmingham à Londres lundi soir. Elle procédait hier en fin d’après-midi à trois perquisitions, deux à Birmingham, et une à Nottingham, dans le centre de l’Angleterre, en lien avec les services de police locaux.

Le conducteur du véhicule n’était pas connu des services de police qui ignorent encore ses motivations.

Une réunion interministérielle de crise a eu lieu, toujours dans l’après-midi. Ce n’est pas la première fois que Londres est frappé par une attaque à la voiture bélier.

Le 22 mars, une attaque de ce genre avait été menée par Khalid Masood, qui avait ensuite pénétré dans l’enceinte du Parlement où il avait poignardé à mort un policier avant d’être abattu.

Le Royaume-Uni a été frappé l’année passée par une vague d’attentats, dont quatre ont été revendiqués par le groupe Etat islamique, qui ont fait au total 36 morts et 200 blessés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.