Plus de 70.000 anciens combattants algériens souhaitent la nationalité française

Plus de 70.000 anciens combattants algériens souhaitent la nationalité française

En l’espace des 18 derniers mois, plus de 70.000 ressortissant algériens ont formulé des requêtes auprès du Centre des anciens combattants algériens des forces armées françaises pour obtenir les justificatifs préalables à l’obtention de la nationalité française.

Plus précisément, le Centre des anciens combattants algériens des forces armées françaises a enregistré ces dizaines de milliers de demandes pendant la période comprise entre le 2 janvier 2017 et le 30 juin dernier.

Ces requêtes ont été formulées par les concernés en personne ou par leurs proches parents dans certains cas. Ils souhaitent obtenir le titre de reconnaissance de la nation de sorte à s’en servir pour soutenir un dossier de réintégration.

D’après le représentant des anciens combattants algériens de l’armée française, cela a fait hausser de manière importante le nombre de requérants algériens.

Pour information, le titre de reconnaissance de la nation est délivré en France, suivant l’article 266-1 modifié par le décret 2001-362 publié dans le journal officiel français, aux individus ayant participé à une guerre menée par la France après une demande officielle du concerné avec, comme condition, de détenir une carte d’ancien combattant.

Depuis 2004, le gouvernement français a allégé les conditions d’obtention de la carte d’ancien combattant et du titre de reconnaissance de la nation, ce qui a dopé le nombre des postulants parmi les anciens combattants algériens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.