Toyota rappelle 8.000 voitures en Belgique pour défauts d’airbags

Toyota rappelle 8.000 voitures en Belgique pour défauts d’airbags

En raison d’éventuels défauts au niveau des airbags, le concessionnaire Toyota a rappelé pour réparation, 210.000 véhicules défaillants dans plusieurs pays d’Europe, dont 8.000 voitures en Belgique.

Au niveau mondial, le constructeur automobile japonais en a rappelé en tout 1,17 million véhicules.

Les airbags défectueux proviennent de l’ancien équipementier nippon Takata. Dans certaines situations exceptionnelles, ils peuvent se déclencher, se déchirer par la suite et, enfin, envoyer des particules métalliques dangereuses pour le conducteur et les passagers. Les airbags Takata seraient à l’origine de la mort de plus de vingt personnes dans le monde.

Pour sa part, Toyota Belgique a tenu à préciser qu’il en est, en réalité, à sa deuxième vague de rappel. La précédente opération avait eu lieu un an auparavant, en mars 2017. C’est une mesure de précaution, affirme ce constructeur automobile.

Les modèles rappelés sont certaines Auris, Corolla et Yaris produites au cours de la période janvier 2009–décembre 2014. Grâce au numéro de châssis, Toyota Belgique va entrer en contact avec les 8.000 propriétaires belges de voitures concernées par cette vague de rappel. Ceux-ci devront ensuite ramener leurs véhicules chez leurs concessionnaires Toyota pour une réparation gratuite.

Depuis l’année dernière, Takata a fait faillite. Ce fournisseur d’airbags n’a pas été en mesure de survivre à ce scandale, qui a affecté plusieurs autres constructeurs automobiles, à l’instar de BMW, Ford ou Honda. Ces derniers ont dû également rappeler leurs véhicules défaillants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.