L’Allemagne suspend les expulsions de réfugiés afghans

L’Allemagne suspend les expulsions de réfugiés afghans

Le gouvernement allemand ne procédera plus à de nouvelles expulsions des réfugiés afghans en raison de la détérioration de la situation sécuritaire en Afghanistan, sauf s’ils sont reconnus coupables de crimes ou de terrorisme, a indiqué mercredi le Redaktions Netzwerk Deutschland (RND).

Le ministère allemand de l’Intérieur et le bureau des Affaires étrangères ont convenu de ne reconduire les réfugiés afghans dans leur pays d’origine que dans des circonstances particulières. A titre illustratif, il est possible que certains réfugiés afghans soient expulsés lorsqu’ils «refusent constamment qu’on les identifie».

Par ailleurs, le régime d’expulsion avait été déjà considérablement allégé de manière officieuse pour les ressortissants afghans depuis que l’ambassade d’Allemagne à Kaboul avait été visée par une attaque en mai dernier, à en croire la même source.

Les refoulements vers l’Afghanistan font l’objet de controverses en Allemagne, où les autorités ont adopté une ligne plus dure sur la migration depuis l’arrivée de plus d’un million de réfugiés en 2015.

Si nombre de personnalités politiques allemandes ont demandé au gouvernement fédéral d’accélérer les expulsions après plusieurs attaques terroristes outre-Rhin, les autorités sont de plus en plus préoccupées par la détérioration de la situation sécuritaire en Afghanistan.

Les talibans contrôlent à nouveau d’importantes portions du territoire afghan et s’opposent au gouvernement de Kaboul, qui bénéficie du soutien des Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.