La mafia profite des migrants établis ou de passage en Italie

La mafia profite des migrants établis ou de passage en Italie

La mafia italienne est soupçonnée de s’être infiltrée dans divers centres d’accueil pour migrants dans le pays. Les forces de l’ordre ont procédé lundi à l’arrestation de quelque 68 personnes, qui seraient membres d’un clan proche du redoutable clan mafieux napolitain de la Ndrangheta.

La mafia aurait détourné des fonds publics de l’Isola Capo Rizzuto, abritant l’un des plus importants centres d’accueil pour demandeurs d’asile sur le continent européen.

D’après les enquêteurs, 36 millions d’euros sur plus de 100 millions d’euros destinés à assurer l’alimentation des migrants ont été détournés des caisses de ce centre d’accueil de Calabre. D’une capacité d’accueil de 1.200 places, celui-ci est géré par Misericordia, une association catholique caritative qui a confié le contrôle des aliments à des sociétés liées à la mafia.

«Un jour, ils ont porté 250 repas pour 500 migrants. Et non seulement il y en avait peu, mais en plus c’était de la nourriture qu’on donne aux cochons», ont relaté les enquêteurs.

Les forces de l’ordre ont également interpellé un prêtre qui aurait touché plus de 130.000 euros  afin d’apporter de l’«assistance spirituelle» aux migrants.

A en croire l’Autorité nationale anti-corruption, les entreprises du même clan fournissaient également de la nourriture au centre de Lampedusa, en Sicile. Ces dernières années, les centres d’accueil de migrants se sont multipliés en Italie, totalisant une capacité d’accueil de 175.000 places contre 22.000 seulement en 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.