Maroc : report du vote du Conseil de sécurité de l’ONU sur le Sahara

Maroc : report du vote du Conseil de sécurité de l’ONU sur le Sahara

Initialement prévu jeudi, le vote du Conseil de sécurité des Nations Unies relatif au dossier du Sahara Occidental, aura lieu finalement ce vendredi à New York.

Depuis hier, le Conseil de sécurité de l’ONU travaille sur un projet de résolution ayant pour objectif  de soutenir une initiative visant à relancer les négociations entre le Maroc et le Front Polisario. Cette résolution vise particulièrement à pousser le Polisario à retirer immédiatement et sans conditions ses troupes de la bande de Guerguerat, région située à proximité de la frontière avec la Mauritanie.

Dans le même ordre d’idées, le Conseil de sécurité prévoit de demander au Secrétaire Général des Nations Unies, dans un délai d’un mois, un brief devant les quinze membres pour savoir si les troupes du Polisario se sont effectivement retirées de cette zone tampon. Dans le cas contraire, le Conseil de sécurité entend étudier la meilleure façon de contraindre le Polisario à se conformer à son injonction.

Bref, l’instance décisionnelle de l’ONU ne voile pas ses menaces à l’égard du mouvement indépendantiste sahraoui soutenu par le régime algérien qui l’abrite, le finance appui sans réserves ses positions sur l’échiquier diplomatique.

Par ailleurs, le Conseil de sécurité devrait normalement prolonger sans grandes difficultés, le mandat de la Minurso jusqu’au 30 avril 2018.

Pour rappel, le Maroc avait retiré unilatéralement, en février dernier, ces troupes de la région de la zone tampon limitrophe du poste frontière marocain de Guerguerat conduisant au nord de la Mauritanie.

Dans son projet de résolution, le Conseil de sécurité a d’ailleurs salué la réaction marocaine favorable à l’appel de retrait du Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterres. En revanche, le Conseil n’a pas caché son inquiétude face au maintien de la présence des éléments du Polisario dans cette zone, où ils perturbent le trafic routier et le commerce.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.