Alger et Tunis signent un projet de coopération sécuritaire

Alger et Tunis signent un projet de coopération sécuritaire

L’Algérie et la Tunisie ont signé un projet de coopération dans le doamine sécuritaire, a annoncé samedi dernier à Alger, le ministre algérien des Affaires maghrébines, de l’Union Africaine (UA) et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel.

L’accord sera paraphé le jeudi 9 mars prochain à Tunis, lors de la tenue de la 21è session de la Grande commission mixte tuniso-algérienne.

S’exprimant à l’ouverture de la 19è session du comité de suivi algéro-tunisien, Abdelkader Messahel a affirmé la «détermination» du gouvernement algérien à développer ses relations avec la Tunisie.

Le ministre algérien a estimé que cette session était l’opportunité de «poursuivre la coordination et la concertation autour des questions intéressant les deux pays et d’échanger les points de vue concernant les derniers développements sur le double plan régional et international».

Il est à noter que la coprésidence de cette session du comité de suivi algéro-tunisien était assurée par Messahel et le ministre tunisien des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui.

Abdelkader Messahel en a profité pour rendre hommage à l’action concertée entre l’Algérie et la Tunisie, un exemple à suivre dans divers domaines comme la sécurité, concernant, entre autres, la formation et les échanges de renseignements en vue de renforcer la capacité des deux pays à affronter le terrorisme et le crime organisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *