Maroc- Madagascar: Un partenariat stratégique porté par le méga-projet du Canal des Pangalanes

Maroc- Madagascar: Un partenariat stratégique porté par le méga-projet du Canal des Pangalanes

madagas

La visite officielle du Roi Mohammed VI du Maroc à Madagascar a été marquée lundi par la conclusion d‘une série d’accords bilatéraux dans plusieurs secteurs clés, qui illustrent la volonté des deux pays d’aller plus de l’avant dans leurs relations bilatérales, avec en tête l’immense projet de valorisation du canal de Pangalanes qui s’étend sur près de 700 km.
Quelque 22 traités couvrant divers secteurs d’activité, dont celui de l’agriculture, des énergies renouvelables ainsi que le secteur bancaire, ont été signés lundi lors d’une cérémonie présidée par le Roi Mohammed VI et son homologue malgache le président Hery Rajaonarimampianin. Parmi cette série d’accords entre le Maroc et la Grande Île, figure l’immense projet de valorisation et de sauvegarde du Canal des Pangalanes.
Madagascar souhaite en effet profiter de l’expertise du groupe marocain Marchica MED, dont le projet phare a été la valorisation de la baie de Cocody en Côte d’Ivoire, afin de transformer le canal des Pangalanes long de près de 700 kilomètres.
Marchica MED, acteur marocain d’envergure internationale, a réussi à boucler le financement du projet de la lagune de Cocody à Abidjan en mobilisant 450 millions de dollars. Ce projet structurant qui verra le jour en 2020, impactera considérablement la croissance du tourisme dans la capitale ivoirienne.
Il offre par la même occasion une opportunité pour Madagascar de voir à quoi va ressembler le canal des Pangalanes dans quelques années. D’après les premières informations sur ce projet, le but est d’instaurer une cohérence territoriale par l’identification et l’intégration des différentes vocations des sites sur les rives du canal.
Il s’agit notamment de mettre en place une harmonie au niveau écologique entre les futurs habitants et la nature. Le projet servira non seulement à drainer plus de touristes étrangers, mais il permettra également de créer des centres urbains et industriels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.