Un nouvel afflux massif de migrants en Méditerranée

Un nouvel afflux massif de migrants en Méditerranée

msf-italieLes gardes-côtes italiens ont coordonné ce mardi, des opérations de sauvetage qui ont permis de secourir environ 3.000 migrants en Méditerranée, contre près de 6.500 personnes secourues la veille.

Selon un communiqué officiel diffusé mardi soir par les gardes-côtes italiens, «environ 3.000 migrants ont été secourus mardi au cours de 30 opérations de secours coordonnées par les gardes-côtes».

Ces derniers ont indiqué que nombre de navires ont pris part à ces opérations, dont un remorqueur. Il faut noter que plus de 1.100 migrants avaient été secourus dimanche dernier et environ 6.500 autres le lendemain, grâce notamment au concours des navires des gardes-côtes et de la marine italienne, de l’opération européenne anti-passeurs Sophia, de l’agence européenne Frontex et d’ONG humanitaires à l’instar de Médecins Sans Frontières (MSF) et Proactiva Open Arms.

Hier matin, une migrante enceinte a mis au monde à bord du navire qui était venu à son secours. La mère et l’enfant ont été immédiatement transférés sur une vedette des gardes-côtes avant d’être accueillis sur l’île de Lampedusa. Pour ce qui est de la majorité d’autres migrants sauvés, ils ont été conduits vers différents ports du sud de l’Italie, en Sicile, en Calabre et en Sardaigne. Les gardes-côtes italiens et les secouristes de MSF expliquent cet afflux avant tout par l’amélioration des conditions météorologiques.

En tenant compte de ces dernières arrivées de migrants en Italie, ils sont environ 112 500 à avoir gagné ce pays depuis début 2016. A titre comparatif, l’Italie avait enregistré l’arrivée de 116 000 migrants entre janvier et aout 2015. D’après les Nations Unies, plus de 3 100 personnes sont mortes en tentant cette traversée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.