Une quarantaine de dépouilles de migrants retrouvées sur une plage libyenne de Sabrata

Une quarantaine de dépouilles de migrants retrouvées sur une plage libyenne de Sabrata

Libya-migrationLe chef du bureau de presse du conseil local de la ville libyenne de Sabrata a annoncé dimanche, que les dépouilles de 41 migrants décédés par noyade en essayant de gagner l’Europe, ont été découvertes sur une plage de cette ville, située dans l’ouest de la Libye à 70 km de la capitale, Tripoli.

Le responsable libyen a confié à la presse qu’«un groupe de bénévoles a récupéré samedi les corps de 41 migrants qui se sont noyés avant d’échouer sur la plage» de Sabrata. Cette équipe de volontaires, a-t-il précisé, a transféré les dépouilles au centre de médecine légale pour des prélèvements d’ADN, avant qu’elles ne soient «enregistrées puis inhumées». Selon ce responsable, ces migrants se sont noyés «il y a cinq à six jours».

Suite aux conditions météorologiques plus clémentes, des milliers de migrants essayent, depuis le printemps, de traverser la Méditerranée, risquant leurs vies. Tout récemment, le conseil local de Sabrata a assuré la formation d’un groupe de volontaires pour récupérer les corps de migrants qui échouent sur les plages, appelant les habitants à signaler toute  présence de dépouilles sur les côtes. «Nous retrouvons d’habitude un ou deux corps mais 41 en un jour, c’est exceptionnel», a estimé le responsable local.

Les départs de migrants à partir des côtes libyennes se sont accrus ces dernières années en raison de l’insuffisance des contrôles au niveau des frontières maritimes de ce pays d’Afrique du nord confronté à des affrontements armés inter-libyens depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.