Le discours xénophobe prend de l’ampleur en Allemagne

Le discours xénophobe prend de l’ampleur en Allemagne

afd-allemagneD’après les résultats d’un sondage, un Allemand sur deux affirme se sentir «parfois comme un étranger» dans son propre pays. Ce type de point de vue xénophobe semble avoir été encouragé par la crise migratoire et la montée de la formation politique d’extrême-droite Alternative für Deutschland (Afd).

Si la crise des réfugiés semble se calmer, l’extrémisme ne suit pas la même tendance. Le racisme est même en train de se vulgariser, à en croire les conclusions d’une étude menée par l’université de Leipzig et publiée mercredi dernier. Cet état des lieux de l’extrême droite outre-rhin montre que le discours xénophobe s’est décomplexé. En clair, la présence de musulmans en Allemagne préoccupe une proportion grandissante de la population. A en croire Oliver Decker et Elmar Brähler, les deux auteurs de cette publication,  la moitié des Allemands sondés dit se sentir « parfois comme un étranger » dans son propre pays. A noter que cette enquête a été réalisée au printemps 2016 auprès de 2 420 personnes représentatives de la population. Seuls 43 % des sondés avaient une réponse similaire selon les résultats de la même étude menée en 2014 et ils n’étaient que 32,2 % en 2009. Par ailleurs, 41,4 % des sondés pensent qu’il devrait être « interdit à des musulmans » de venir en Allemagne. Une telle opinion n’avait été émise que par 36,6 % des sondés en 2014 et 21,4 % en 2009.

En outre, au minimum un tiers de la population allemande redoute clairement les étrangers, 34 % des sondés estimant que leur présence constitue une menace pour l’Allemagne. 32,1 % des personnes interrogées sont convaincus que les étrangers ne s’établissent en Allemagne que pour jouir de son système social alors que 59,9 % croient que les réfugiés ne sont « pas vraiment persécutés » dans leur pays.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.