La sécheresse en Afrique du Sud génère une baisse de la production mondiale du maïs

La sécheresse en Afrique du Sud génère une baisse de la production mondiale du maïs

Corn field at harvest timeD’après des estimations mensuelles rendues publiques mardi par le gouvernement américain, la production mondiale de maïs a été revue à la baisse suite à la sécheresse sévissant actuellement sur le territoire sud-africain.

Selon le dernier rapport du département américain de l’agriculture (USDA), la récolte de maïs pour la campagne commerciale 2015-2016 a été évaluée à 968 millions de tonnes alors qu’un mois auparavant, le même indicateur était attendu à 974 millions de tonnes. Pour cause, la production sud-africaine, qui bénéficie non seulement à la nation arc-en-ciel mais également à d’autres Etats de l’Afrique australe, devrait reculer de 4 millions de tonnes par rapport aux prévisions. «La chaleur et la sécheresse prolongées pendant le mois de décembre ont encore réduit les perspectives de surfaces et de rendements » tout en perturbant le déroulement des semis, comme mentionné dans le document de l’USDA. Le même document fait savoir que les stocks mondiaux demeurent importants mais « la moitié (de ce volume) est détenue par la Chine ».

Par ailleurs, la production de maïs aux USA, qui en est le leader mondial, a été également revue à la baisse du fait de rendements moins satisfaisants que prévu. Quoi qu’il en soit, les Etats-Unis disposent d’importants stocks depuis la campagne 2005-2006 suite au « rythme lent » des exportations et de la « forte concurrence des exportateurs sud-américains », explique l’USDA. En effet, les exportations de maïs du Brésil ont gagné en compétitivité en raison de la chute du real, ce qui ne fait pas les affaires des Etats-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.