Afrique du Sud : protestations contre la hausse des frais universitaires

Afrique du Sud : protestations contre la hausse des frais universitaires

af-sud-manif-etudiantsLes étudiants de l’université sud-africaine du Witwaterstand (Wits) à Johannesburg, se sont mobilisés depuis la semaine dernière, contre une hausse de 10,5 % de leurs frais de scolarité, prévue pour la rentrée de janvier prochain.

Malgré la suspension de cette mesure par la direction de l’université, celle-ci n’a pas rouvert ses portes aux étudiants ce lundi.

C’est mercredi dernier que le mouvement de protestation estudiantin a commencé à l’université du Wits. A la suite de l’annonce portant sur l’augmentation des frais de scolarité, certains étudiants ont entrepris de bloquer les entrées du campus. La direction n’avait plus d’autre choix que de suspendre les cours.

Les collectifs d’étudiants ont décrié une hausse trop rapide et intenable des frais de scolarité. Dans la foulée, ces organisations sont allées même jusqu’à accuser l’université du Wits d’exclure, de ce fait, les étudiants de modeste condition.

En réponse, les responsables de cet établissement ont justifié leur décision en évoquant l’inflation et les limites budgétaires et, aussi, dans le but d’offrir une formation de meilleure qualité. En fin de compte, les deux parties sont parvenues vendredi dernier à un accord portant sur la suspension de l’augmentation des frais de scolarité en attendant les résultats des discussions entre les étudiants et le conseil universitaire.

Malgré tout, des étudiants protestataires ont interrompu les cours lundi non seulement à l’université du Wits mais également à celles de Rhodes à Grahamstown (sud-est) et du Cap (sud).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.