Migration clandestine : Découvertes macabres sur les plages libyennes

Migration clandestine : Découvertes macabres sur les plages libyennes

macabre-libyeCes derniers jours, un minimum de 85 dépouilles de migrants en état de décomposition, ont été découvertes par les volontaires du Croissant Rouge libyen, sur les plages des côtes de la Libye, situées entre la capitale, Tripoli, et la localité de Sabratah.

Selon le témoignage du porte-parole du Croissant Rouge libyen, Mohamad Al-Misrati, ces corps ont échoué sur les plages situées entre les deux villes distantes de 66 kilomètres, mais aucun renseignement n’est disponible sur les pays d’origine de ces migrants.

Par ailleurs, les gardes-côtes libyens ont porté secours lundi à 212 autres migrants qui avaient embarqués dans deux canots pneumatiques. Les deux embarcations étaient en détresse au large de Garaboulli, localité située à 60 kilomètres à l’est de la capitale libyenne.

Peu distante du continent européen, ce pays d’Afrique du nord constitue un des principaux points d’entrée des migrants d’origine africaine vers l’île italienne de Lampedusa. Celle-ci accueille, chaque année, des milliers de migrants en situation administrative irrégulière après qu’ils aient traversé la mer Méditerranée au péril de leur vie.

Depuis le déclin du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye a sombré dans le chaos. Actuellement, ce pays est déchiré entre deux parlements et deux gouvernements rivaux. Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a demandé aux deux parties adverses en Libye d’accepter, le plus rapidement possible, un plan de paix des Nations Unies et de former un gouvernement d’union nationale pour empêcher l’installation de l’organisation de l’Etat Islamique (EI) dans ce pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.