IMI,le fabricant du pistolet mitrailleur Uzi en phase d’être privatisé

UZI-arme-israelLe groupe israélien IMI (Industries Militaires Israéliennes) qui fabrique le réputé pistolet mitrailleur Uzi, sera bientôt privatisé. Le groupe spécialisé dans la fabrication d’armes, de munitions et d’équipements surtout à usage militaire, assure également la formation d’agents de sécurité et de gardes du corps israéliens et étrangers.
L’information a été confirmée par le ministre israélien de la Défense, Moshe Yaalon qui précise dans un communiqué, que son département vient de donner son vert à la privatisation du groupe IMI.
«C’est une mesure qui aurait du être prise depuis des années», a-t-il dit.
Ayant accumulé des centaines de millions de dollars de pertes ces dernières années, le groupe IMI est devenu déficitaire et ne survit qu’avec les subventions publiques. Le ministre a indiqué que « l’Etat ne peut plus supporter son coût, malgré ses excellents produits » d’où la décision de céder une partie de ses activités au privé.
Le plan de privatisation des IMI, a-t-il ajouté, a été adopté par un comité interministériel, dans le but de protéger «les intérêts nationaux vitaux» et de permettre à l’Etat de renflouer un peu ces caisses par la vente des terrains et des usines mis à disposition du groupe à Tel-Aviv et dans ses environs.
Les usines des IMI qui fabriquent actuellement, plus de 10 millions d’exemplaires l’Uzi, produisent également d’autres armes à feu tels le fusil d’assaut Galil, des mitrailleuses, des munitions, des roquettes, des explosifs, des véhicules blindés, des systèmes de déminage, ou encore des armes à fragmentation.
Le plan de privatisation du groupe IMI qui sera scindé en deux, prévoit la reprise d’une partie de son activité par une nouvelle entreprise publique que le gouvernement va créer, tandis que le reste des filières du groupe sera cédé à des opérateurs privés.
En revanche, aucune précision n’a été donnée quand à l’éventuelle inclusion d’investisseurs étrangers dans la privatisation du groupe.

3 Comments

  1. Avec toutes les guerres qui font rage dans la région et ailleurs, ce sera une nouvelle vie pour l’industrie d’armement israélienne.

  2. les israéliens fabriquent des armes, tuent les palestiniens menacent les pays de la région et crient qu’ils sont eux les menacés

  3. Si le Tsahal a décidé de privatiser un des fleuron de l’industrie d’armement, c’est qu’il considère le pistolet mitrailleur Uzi est démodé et il doit ou a été déjà remplacé par une autre arme similaire mais plus sophistiquée, mais la grande muette n’aime pas en dire trop. C’est une question tactique hautement stratégique. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *