L’ambassadeur jordanien à Rabat nommé à la tête des RG

Le Roi Abdallah II de Jordanie a nommé un nouveau chef des services de renseignements en remplacement du général Mohamad Rakkad qui occupait ce poste depuis décembre 2008. Il s’agit de l’ambassadeur jordanien en poste à Rabat depuis 2008, le général Faisal Shobaki, un officier de carrière dans le renseignement jordanien.

Cette nomination intervient dans la foulée des réformes promises par le souverain jordanien, visant à prémunir le Royaume hachémite des vents du « Printemps arabe » qui a déjà fait tomber depuis le début de cette année, trois imposants régimes autocratiques (Tunisie, Egypte et Libye) qui ont longtemps sévi au pouvoir.
En Jordanie, les réclamations du mouvement de protestation populaire qui est apparu en janvier dernier, se focalisent sur les réformes politiques et économiques, ainsi que sur des mesures anti-corruption.
Lors du 12è anniversaire de son intronisation, en juin 2011, le roi Abdallah II avait promis des réformes devant conduire à la mise en place d’un système parlementaire, et annonçait le fameux « tsunami » dans les hautes fonctions de l’Etat. Le souverain jordanien avait réitéré cette même ambition d’opérer ces profonds changements dans les hautes fonctions de l’Etat pour permettre au pays d’avancer sur la voie des réformes. Ces changements devraient toucher outre l’appareil exécutif, des postes rattachés au palais royal et aux institutions sécuritaires de l’Etat.
Ce lundi 17 octobre, le roi Abdallah II a également rappelé Aoun Khassaouneh,  juriste à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, qu’il a désigné à la tête du gouvernement en remplacement de Marouf Bakhit. Ce dernier, un ancien général de l’armée de tendance conservatrice, était depuis plusieurs mois, victime de critiques acerbes de l’opinion publique et surtout des partis de  l’opposition qui lui reprochaient l’incapacité de son équipe de gérer les dossiers intérieurs, notamment l’organisation des prochaines élections municipales prévues pour la fin 2011.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *