Des caches d’explosifs et de munitions près d'Istanbul ; les militaires mis à l’index

La police turque a découvert, à Poyrazkoy près d’Istanbul, 30 pains de plastics et 900 balles dans le cadre d’une enquête concernant des militaires.

Selon l’Agence de presse turque « Anatolie « , ces explosifs et minutions ont été découverts sur la base d’informations contenues dans des documents saisis lors d’une perquisition effectuée récemment dans la base navale proche de Golcuk, dans le cadre d’une enquête ouverte suite à des plaintes de « chantage et d’espionnage militaire ». L’année dernière, dans une autre affaire similaire, la police turque avait découvert dans la même localité de Poyrazkoy, un lot de grenades, d’armes anti-char et des explosifs. Seize personnes, pour la plupart des officiers de la marine, avaient été alors arrêtés et écroués pour leur implication dans un complot tramé contre le gouvernement, par des partisans du parti islamiste AKP (Parti pour la justice et le développement). Des dizaines d’autres suspects attendent leur jugement dans cette affaire, appelée « Ergenekon » du nom d’un réseau supposé de militaires et de civils qui auraient cherché à renverser le régime par des attentats et des assassinats.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *