L’Algérie confie la réalisation de sa première ferme éolienne à Cegelec

L’Algérie veut développer l’éolien pour réduire sa dépendance vis-à-vis du gaz naturel dans la production d’électricité destinée aux zones rurales sahariennes.

Le contrat pour la réalisation de la première ferme éolienne du pays, d’une capacité de 10 mégawatts (MW), a été attribué cette semaine au groupe français Cegelec pour une enveloppe de quelques 23 millions d’euros. La société française l’a emporté sur d’autres prétendants l’espagnol Comsa Emte (Espagne), le consortium chinois CECIC/CGC et sa compatriote Vergnet. Les délais de livraison ont été fixés entre 20 et 25 mois. Jusqu’à la date d’aujourd’hui, c’est le groupe public national Sonelgaz qui détient le monopole de la distribution de l’électricité et du gaz en Algérie. A travers ce projet, le gouvernement compte diviser par deux, le prix de l’électricité dans le sud du pays par rapport aux tarifs en cours en zone nord. La demande locale en électricité dans le sud du pays, est en constante croissance en raison de la canicule et de l’expansion urbaine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *