Le gouvernement Berlusconi obtient la confiance du Sénat italien

Après avoir passé sans grandes difficultés l’examen du vote de confiance au Sénat, le chef du gouvernement italien, Silvio Berlusconi a du suer ce mardi après-midi en attendant le résultat du vote à la Chambre des députés.

Il Cavaliere a enfin a obtenu sur le fil du rasoir la confiance du Parlement, mais se retrouve à la tête d’une coalition affaiblie et paralysée. Avec un écart de trois voix d’avance seulement à la chambre des députés, Silvio Berlusconi risque d’être mis en minorité à tout moment. Son gouvernement n’a plus de majorité solide sur laquelle il peut compter. Un vote de défiance aurait contraint Berlusconi à démissionner et aurait plongé le pays dans une crise politique. La très courte majorité obtenue par le président du conseil ne résout pas le problème et pourrait même empêcher l’exécutif de passer d’importantes réformes tout en faisant fuir les investisseurs. A la veille de ce vote, la presse italienne a amplement décrit les tentatives d’achat de voix de la part de plusieurs rabatteurs de Berlusconi. Des charges, des postes d’emploi ou des avantages en nature auraient été offerts aux élus pour les faire incliner en faveur du président du Conseil.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *