Israël : Le gouvernement Bennett marque un point avec l’adoption de son budget au Parlement

Israël : Le gouvernement Bennett marque un point avec l’adoption de son budget au Parlement

Le nouveau gouvernement israélien conduit par Naftali Bennett a remporté une première victoire-clé avec l’adoption cette nuit de jeudi, par le Parlement israélien du budget 2022, le premier du pays depuis trois ans. Le projet de budget a été adopté par 61 voix contre 59. 

Les députés avaient commencé mercredi soir à se prononcer sur le budget 2021, adopté jeudi matin, pour ensuite enchaîner avec une nouvelle série de votes qui s’est conclue par l’adoption du budget 2022 peu après 03h00 locale (01h00 GMT) ce vendredi matin. 

Les deux budgets prévoient des dépenses de plus de 167 milliards d’euros en 2021 et plus de 157 milliards d’euros en 2022, avec une hausse de la dotation de l’armée et des fonds destinés à limiter les inégalités économiques entre la majorité juive et la minorité arabe. 

La coalition gouvernementale hétéroclite, qui rassemble la droite, le centre, la gauche et les arabes, et qui est menée par Naftali Bennet et l’actuel chef de la diplomatie Yaïr Lapid, a succédé en juin au gouvernement de Benjamin Netanyahu, Premier ministre le plus pérenne de l’histoire d’Israël, mettant un coup d’arrêt à trois années de crise politique. 

Avec à peine une voix de majorité, soit 61 députés sur les 120 sièges que compte le Parlement, cette coalition devait faire adopter son projet de budget d’ici le 14 novembre prochain. A défaut, la crise politique inédite dans laquelle a plongé le pays entre décembre 2018 et juin 2021, avec notamment quatre élections anticipées, née justement de l’incapacité à s’entendre sur un budget, allait repartir de plus belle avec la dissolution du Parlement et la tenue d’un cinquième scrutin législatif. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *