L’Irak, la Jordanie et l’Egypte se réunissent dans le cadre d’un sommet à Bagdad

L’Irak, la Jordanie et l’Egypte se réunissent dans le cadre d’un sommet à Bagdad

Les autorités égyptiennes, jordaniennes et irakiennes se sont mis d’accord de renforcer leur coopération en matière de sécurité et d’économie au cours d’un sommet tripartite tenu dimanche à Bagdad, marqué par le premier déplacement d’un chef d’Etat égyptien sur le sol irakien en l’espace de trois décennies.

Le roi Abdallah II de Jordanie avait effectué une visite dans la capitale irakienne en début 2019 pour la première fois en une décennie, alors qu’Abdel Fattah Al-Sissi est le premier chef d’Etat égyptien à se rendre dans le même pays depuis l’invasion du Koweït par les forces de l’ex-dictateur Saddam Hussein en 1990.

Malgré tout, les rapports diplomatiques entre l’Irak et l’Egypte se sont constamment améliorés durant ces dernières années. Le chef d’Etat irakien Barham Saleh et son Premier ministre, Moustafa al-Kazimi ont reçu dimanche le roi Abdallah et le président Al-Sissi.

Ce sommet constitue « un message éloquent face aux énormes défis régionaux. Le redressement de l’Irak ouvre la voie à un système intégré pour notre région, fondé sur la lutte contre l’extrémisme, le respect de la souveraineté et le partenariat économique», a posté sur Twitter le dirigeant égyptien. 

La rencontre a porté sur les sujets régionaux et les moyens de renforcer la coopération entre ces trois pays en matière de sécurité, d’énergie et de commerce, indique un communiqué commun diffusé au terme du sommet.

Les participants ont aussi échangé sur une «solution politique» à la guerre en Syrie suivant les résolutions de l’ONU «qui préserveront la sécurité et la stabilité (du pays) et fourniront les conditions adéquates pour le retour des réfugiés» dans ce pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *