Italie : Conte démissionne dans l’espoir de former une nouvelle majorité

Italie : Conte démissionne dans l’espoir de former une nouvelle majorité

Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, va démissionner aujourd’hui (mardi), a-t-il annoncé lundi dans la soirée. Le chef du gouvernement italien n’avait plus qu’une marge de manœuvre très étroite depuis le retrait d’une formation politique pivot de sa coalition.

M. Conte a fixé un conseil des ministres aujourd’hui à 9 heures dans le but d’ « informer les ministres de son intention de se rendre au Quirinale (siège de la présidence de la République) pour démissionner », d’après un communiqué diffusé par son cabinet.

A travers cette démarche, le Premier ministre italien espère se voir mandater par le chef d’Etat, Sergio Mattarella, pour essayer de mettre sur pied un nouveau gouvernement, soit le troisième depuis 2018, et, ainsi, exécuter un plan de relance économique de plus de 200 milliards d’euros (220 milliards de dollars) après la crise provoquée par la pandémie de Covid-19.

Cette instabilité politique dans la Botte tire son origine du départ du parti Italia Viva (IV) de l’ancien président du Conseil, Matteo Renzi (2014-2016), de la coalition gouvernementale le 13 janvier dernier. Cette décision faisait suite à des semaines de critiques sur la gestion de la crise de Covid-19 et les plans de dépenses économiques du Premier ministre italien.

IV faisait partie de la coalition au pouvoir depuis l’été 2019 en compagnie, principalement, du Parti démocrate (PD, centre gauche) et du Mouvement 5 Etoiles (M5S, antisystème). Giuseppe Conte s’est maintenu aux commandes après être passé devant le Parlement la semaine dernière pour un vote de confiance des deux chambres. Au niveau du Sénat, il n’a pas pu mieux faire qu’obtenir une majorité relative à la suite du retrait des élus d’IV.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *