Une ministre sud-africaine épinglée pour non respect des mesures du confinement

Une ministre sud-africaine épinglée pour non respect des mesures du confinement

Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa a convoqué mardi sa ministre des Communications, Stella Ndabeni-Abrahams, au motif que celle-ci ne s’est pas conformée aux mesures du confinement en vigueur dans le pays.

Tout est parti de la diffusion, dimanche dernier sur le réseau social Instagram, d’une photo dans laquelle Mme Ndabeni-Abrahams apparaît avec cinq autres personnes chez un ex-ministre, vraisemblablement lors d’un moment de convivialité. 

«C’était super d’accueillir une ancienne collègue et chère sœur, la camarade Stella Ndabeni-Abrahams, de retour de mission essentielle dans le cadre de l’application du confinement », pouvait-on lire sur la légende accompagnant la photo.

Il n’en fallait pas plus pour attiser les réactions des internautes, qui ont largement décrié la ministre sud-africaine des Communications. Au final, la photo a été supprimée. Toutefois, le président Ramaphosa a eu connaissance de l’incident, d’où sa décision de rappeler à l’ordre sa ministre. 

«J’ai vu la photo du ministre Ndabeni-Abrahams … je lui ai demandé de venir me voir pour discuter de l’impact de cette photo sur ce que nous essayons de faire », a déclaré le président sud-africain. 

«Ce que nous essayons de faire, c’est précisément de faire passer le message de l’importance de la distanciation sociale. Restons à la maison, ne sortons pas de chez nous pour rendre des visites », a-t-il insisté.

Un dernier bilan en Afrique du Sud fait état de 1.700 cas d’infection au coronavirus, dont 12 décès, faisant du pas de Mandela, le pays le plus touché dans le continent africain en termes de nombre de personnes contaminées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *