Un Italien condamné pour avoir convoyé des sans-papiers en covoiturage

Un Italien condamné pour avoir convoyé des sans-papiers en covoiturage

Un ressortissant italien vivant en France a écopé le 11 août dernier, d’une peine de neuf mois de réclusion et d’une amende de 24.000 euros (26.400 dollars), le tout avec sursis, pour avoir pris en covoiturage deux clandestins qu’il devait conduire jusqu’à Rome, la capitale d’Italie.
Provenant de l’Hexagone, les deux sans-papiers essayaient d’entrer de manière illégale en territoire italien. Mais, au niveau de la frontière italienne, la police de ce pays a contrôlé le véhicule et et la demande des pièces d’identité des passagers, un des clandestins n’en avait pas.
Les forces de l’ordre l’ont alors conduit au poste de police pour vérifier son identité. Aussi se sont-elles rendu compte qu’il s’agissait d’une tentative d’entrée clandestine.
Suite à cela, Andrea, qui avait organisé avec sa compagne, Charlène, ce covoiturage entre Paris et Rome afin de réduire le coût du voyage, a été arrêté et placé en garde à vue.
Le lendemain, la justice italienne l’a jugé en comparution immédiate pendant qu’il était accompagné par un avocat commis d’office. Au final, Andrea a écopé d’une peine avec sursis de 9 mois de prison et 24 000 euros d’amende, et sa voiture a été saisie.
Selon BlaBlaCar, plate-forme de covoiturage à partir de laquelle Andrea et Charlène ont organisé ce voyage, une annonce rappelant au conducteur de s’assurer de l’identité des passagers avant de les embarquer pour des trajets transfrontaliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *