La Grèce accepte 1.500 demandeurs d’asile refoulés d’Allemagne

La Grèce accepte 1.500 demandeurs d’asile refoulés d’Allemagne

La Grèce a consenti à reprendre  1.500 demandeurs d’asile refoulés d’Allemagne, suite à l’accord conclu entre les deux Etats après le sommet européen de juin dernier sur la crise migratoire, a annoncé mercredi le ministre grec de la Politique d’immigration, Dimitris Vitsas.

Vitsas a précisé au cours d’une conférence de presse que le gouvernement grec a permis ces retours suite aux accords bilatéraux transitoires conclus entre Berlin, Athènes et Madrid après le sommet européen.

Suivant ces conventions, la Grèce et l’Espagne sont tenues de reprendre des demandeurs d’asile qui seront interpellés au niveau de la frontière entre l’Allemagne et l’Autriche au cas où ils ont été déjà enregistrés dans les bases de données européennes EURODAC.

En attendant la révision du système européen d’asile, ces accords ont pour but, de l’avis du ministre grec de la Politique d’immigration, de «trouver une solution unique européenne pour le règlement du flux migratoire et limiter les actes unilatéraux».

A en croire Vitsas, le gouvernement allemand a promis aux autorités grecques d’accepter 2.900 candidats au regroupement familial en contrepartie de l’accueil des premiers migrants refoulés, précisant que Berlin a déjà accepté 2.000 de ces demandes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *