Quatre Casques bleus tués par une mine au centre du Mali

Quatre Casques bleus tués par une mine au centre du Mali

Quatre Casques bleus de la Mission des Nations unies au Mali (Minusma) ont été tués et quatre autres ont été grièvement blessés hier mercredi, dans l’explosion d’une mine au passage de leur véhicule près de la ville de Boni dans le centre du Mali.

L’engin non-identifié a explosé vers 14h alors que le blindé de la Minusma, circulait entre les localités de Boni et de Douentza dans la région de Mopti, dans le centre du pays. Les quatre Casques bleus ont péri sur le coup. Au total, huit Casques bleus de cette mission ont été tués depuis le début de cette année.

Le bilan encore provisoire, de l’explosion de la mine, pourrait s’alourdir en raison de la gravité des blessures des quatre autres Casques bleus qui ont été évacués à l’hôpital de la Minusma à Bamako, la capitale du Mali.

Cité dans un communiqué, Mahamat Saleh Annadif, le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU et chef de la Minusma, a déclaré que ses attaques étaient «d’une bassesse innommable de la part de terroristes acculés».

La région du centre du Mali est de plus en plus le théâtre d’attaques avec un engin explosif. La veille de l’attaque du véhicule des Casques bleus, ce sont six militaires maliens, dont un lieutenant, qui ont été tués dans un incident similaire, dans la même région à environ 7 kilomètres à l’est de Dioura, dans la zone de Ségou.

Ciblée par de nombreuses attaques de ce genre, la Minusma serait actuellement en train de renforcer son dispositif sécuritaire dans le centre du Mali, aux côtés des autres forces militaires maliennes, africaines et internationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *