Les Big Boss au Royaume-Uni gagnent 132 fois plus que les employés ordinaires

Les Big Boss au Royaume-Uni gagnent 132 fois plus que les employés ordinaires

L’institut économique CIPD (Chartered Institute of Personnel and Development) et le think tank indépendant High Pay Centre ont conjointement publié hier jeudi, une étude qui révèle que les dirigeants des 100 plus grandes entreprises du Royaume-Uni ont gagné en 2016 l’équivalent de 132 ans de travail pour les employés britanniques.

Selon la même étude, les patrons des groupes du FTSE-100, l’indice de référence de la Bourse de Londres, ont gagné en moyenne 4,5 millions de livres (5,4 millions d’euros) en 2016.

Le patron britannique le mieux payé est Sir Martin Sorell, président de l’entreprise de publicité WPP qui a émargé à 48 millions de livres en 2016.

Cette étude pointe également des écarts importants selon les entreprises, ainsi qu’une surreprésentation des hommes dans les fonctions de direction et des femmes qui gagnent 45% de moins que leurs homologues masculins. Toutefois, la rémunération des grands patrons a diminué de 17% par rapport à 2015.

Cette baisse fait suite à une envolée de leurs salaires depuis deux décennies et intervient après des années de campagne de sensibilisation, venant d’associations comme le High Pay Centre ou les syndicats britanniques. Mais pour les auteurs de cette étude, ce niveau est loin d’être satisfaisant.

Ils pressent les entreprises de ne pas attendre l’action du gouvernement pour adopter des règles pour minimiser les écarts de rémunération, de manière à améliorer l’équité au travail et éviter les effets démotivants d’écarts salariaux injustifiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *