La fièvre aphteuse gagne du terrain en Algérie

La fièvre aphteuse gagne du terrain en Algérie

De nombreux foyers de la fièvre aphteuse ovine ont été identifiés dans plusieurs wilayas de l’Algérie, a révélé lundi le ministre algérien de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdeslam Chelghoum.

«Le nombre de foyers confirmés est de quatre. On a des suspicions sur l’existence d’autres cas. On a pris des échantillons qu’on a envoyés au laboratoire», a confié lundi le ministre à la presse locale, précisant que les wilayas de Bordj Bou Arreridj, Médéa, Relizane et Sétif sont touchées par cette maladie. D’après certaines sources de presse, la fièvre aphteuse aurait aussi affecté la wilaya de Tizi Ouzou en Kabylie.

Afin de freiner la propagation de la pathologie, Chelghoum a rappelé la décision de suspendre toute circulation de cheptel entre les wilayas, particulièrement du sud vers le nord.

Le ministre algérien de l’Agriculture a précisé qu’il s’agit de la fièvre aphteuse de type A, apparue après un déplacement de cheptel à partir des frontières sud. Dans la foulée, ce responsable a annoncé le lancement, le même jour, d’une campagne de vaccination.

A l’instar du Maroc, le gouvernement de la Tunisie a déclaré l’état d’urgence sanitaire et pris certaines mesures dont la suspension de toute importation d’animaux, de produits carnés ou aliments pour animaux en provenance de l’Algérie.

De son côté, la douane française a interpellé les voyageurs transportant des aliments d’origine algérienne, rappelant que « l’importation de viande, de lait et de produits à base de viande ou de lait dans les bagages et les envois personnels est strictement prohibée quelle que soit la quantité transportée, ces produits étant des vecteurs potentiels de la fièvre aphteuse ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *