Les partisans du maintien du Royaume-Uni dans l’UE reprennent l’avantage

Les partisans du maintien du Royaume-Uni dans l’UE reprennent l’avantage

be-leaveAprès quelques jours de suspension suite à l’assassinat de la députée travailliste pro-européenne Jo Cox, la campagne pour le référendum pour le maintien ou pas du Royaume-Uni au sein de l’Union européenne a repris de plus belle, avec une remontée dans les sondages des partisans d’un maintien du pays dans l’Union.

Deux sondages publiés samedi confirment cette tendance. Suite à une enquête pour le Mail on Sunday, l’institut Survation a annoncé le camp du « In » en tête des intentions de vote contre 42% pour les partisans du Brexit. Et le dernier sondage Yougov réalisé jeudi et vendredi pour le Sunday Times donne un point d’avance aux partisans du maintien, à 44% des suffrages contre 43% pour le camp du « Out ».

Même si les variations dans les chiffres légères et pourraient rapidement évoluer dans les jours qui viennent, ces sondages sont un renversement de la situation alors que la semaine dernière à peine, c’était le camp du Brexit qui était donné gagnant. Un troisième sondage publié le même samedi pour le journal The Observer donne les deux camps à égalité, avec 44% de voix.

Si certains voient dans ce retournement de situation, un effet du meurtre de Jo Cox, le Sunday Times l’associe plutôt pour sa part à des inquiétudes sur l’économie. Le vote sur le Brexit, qui a été maintenu au 23 juin malgré le meurtre de la députée Jo Cox, aura été précédé d’une campagne de deux mois empreinte d’une forte agressivité. A quatre jours de ce référendum historique sur l’avenir du Royaume-Uni en Europe, le suspense est à son comble. Mais quelle qu’en soit l’issue, il est d’ores et déjà évident qu’il n’y aura pas de domination flagrante, que ce soit d’un camp ou de l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *