Smartphones : Samsung prépare son offensive en Afrique

enjeux-SamsungLe géant informatique Samsung s’apprête à étendre sa toile sur le continent africain en se fixant pour objectif de détenir 50% du marché des smartphones en Afrique dès cette année, mais la concurrence s’annonce serrée.
Quelque 10 millions de smartphones Samsung seront vendus cette année en Afrique par le géant sud-coréen, qui compte doubler ce volume l’année prochaine. Toutefois, la concurrence risque d’être rude dans un continent où le taux de pénétration du téléphone mobile, particulièrement du smartphone, est en constante progression.
Actuellement, les ventes de téléphones portables en Afrique se chiffrent à environ 100 millions d’unités par an, dont un cinquième de smartphones. Cette extension du marché africain qui s’annonce durable, fait couler la salive d’autres fabricants. Et pas seulement les plus grands comme Apple, Nokia, etc. L’opérateur télécoms sud-africain Seemahale Telecoms veut relever le défi en mettant sur le marché un smartphone adapté à la clientèle africaine, aussi bien en terme de prix que de fonctionnalités.
Copié sur le Samsung Galaxy S4 avec un système d’exploitation Android, le modèle du fabricant sud-africain devrait coûter moins de 190 euros. Ses composants seront importés des pays d’Asie, particulièrement de Chine, en partie assemblés dans une première phase. Détail important, l’autonomie de ce smartphone made in Africa sera importante, d’autant plus que dans de nombreuses régions enclavées du continent, l’accès au courant électrique n’est pas toujours facile.

3 Comments

  1. Au prix proposé de 190 euros, le Smartphone made in South Africa risque en effet de faire un tabac en raison du faible pouvoir d’achat de la majorité des consommateurs africains surtout chez les jeunes mordus des TIC et grands utilisateurs du téléphone mobile, d’autant plus que le fabriquant nous promet une grande autonomie pour son joujou.  Pourvue que Seemahale Telecoms tienne parole.

Répondre à Rama Ilyas Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *