L’Espagne change de cap et reconnait le sérieux et la crédibilité du plan marocain d’autonomie pour le Sahara

L’Espagne change de cap et reconnait le sérieux et la crédibilité du plan marocain d’autonomie pour le Sahara

Le gouvernement espagnol s’est engagé ce vendredi, à garantir «la souveraineté et l’intégrité territoriale» du Maroc dans le cadre de «la nouvelle étape» basée sur le respect mutuel, la transparence et la communication permanente.

Dans un message adressé ce vendredi au Roi Mohammed VI, le Chef du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez a déclaré que “l’Espagne considère l’initiative marocaine d’autonomie, présentée en 2007, comme la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution du différend” autour du Sahara marocain.

Le Maroc et l’Espagne “sont unis inextricablement par des affections, une histoire, une géographie, des intérêts et une amitié partagée”, a-t-il dit, ajoutant que “notre objectif est de construire une nouvelle relation, basée sur la transparence et la communication permanente, le respect mutuel et les accords signés par les deux parties et l’abstention de toute action unilatérale».

Les termes du message de Sánchez permettent d’envisager une feuille de route claire et ambitieuse dont les contours avaient été déjà tracés par le  Roi Mohammed VI.

Dans son discours du 20 août 2021, le Souverain marocain avait en effet appelé le voisin espagnol à «inaugurer une étape inédite dans les relations entre Nos deux pays, fondée sur la confiance, la transparence, la considération mutuelle et le respect des engagements».

Après une crise diplomatique qui a éclaté entre Rabat et Madrid suite à l’admission en catimini le 18 avril 2021 en Espagne du chef du front Polisario, le Maroc récolte enfin les fruits de la fermeté dont il a fait preuve face à la dérive des hautes autorités espagnoles.

Le changement de cap de Madrid sur la question du Sahara marocain revêt une grande importance du fait qu’il s’agit d’une position de l’ancienne puissance coloniale qui a fini reconnaitre enfin la légitimité de la marocanité du Sahara.

Pour rappel, le plan d’autonomie que le Royaume chérifien a soumis à l’ONU en  2007, jouit d’un large soutien international, notamment de la première puissance mondiale, les Etats-Unis qui, sous le mandat de l’ex-président Donald Trump, ont reconnu officiellement la souveraineté du Maroc sur l’ensemble du territoire de son Sahara.

Il en est de même pour de nombreux autres pays d’Amérique Latine, de la Ligue arabe, de l’OCI et de l’Union Africaine (UA) dont plus d’une vingtaine de pays ont établi des consulats généraux dans les provinces sud-marocaines de Laâyoune ou Dakhla, une manière de joindre l’acte à la parole.