Des camps de réfugiés ravagés par une tempête de neige dans le nord de la Syrie

Des camps de réfugiés ravagés par une tempête de neige dans le nord de la Syrie

Une violente tempête de neige qui frappe le nord de la Syrie et a provoqué hier mercredi, d’importants dégâts dans de nombreux camps de réfugiés syriens dans le nord du pays, rapporte l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) faisant état d’une «grande tragédie».

L’ONG syrienne basée à Londres, en Grande-Bretagne, a mis en ligne une vidéo qui montre des camps inondés par les eaux, des tentes arrachées et des abris de fortune croulant sous la neige, dans les zones rurales des provinces d’Idleb et d’Alep, dans le nord de la Syrie. L’OSDH précise que deux cents tentes se sont effondrées sur la tête de leurs occupants et que près de 700 réfugiés se retrouvent sans abris. 

Les habitants des camps, qui manquent de vêtements chauds pour se protéger du froid, mais aussi de nourriture, de médicaments et d’eau potable, ont lancé un appel de détresse aux organisations humanitaires pour les aider à évacuer les eaux, à rouvrir les routes pour approvisionner les populations isolées et trouver un toit aux sans-abris. 

Des habitants ont allumé des pneus pour faire fondre l’épaisse couche de neige entre les tentes, s’exposant aux fumées toxiques dégagées par le caoutchouc brûlé, sans parler des départs d’incendie qui ont été constatés dans certains cas. 

Ce sont plus de 1,5 million de personnes qui vivent dans 1.300 camps et campements dans les zones d’Idleb et d’Alep, qui échappent au contrôle des autorités syriennes, dans des conditions difficiles, survivant grâce à l’aide apportée par le PAM (Programme alimentaire mondial) et des dizaines d’ONG étrangères.