France : Progression des ventes dans le secteur immobilier

France : Progression des ventes dans le secteur immobilier

REBOND DES VENTES DE LOGEMENTS NEUFS AU 4E TRIMESTRE EN FRANCELa FPI (Fédération des promoteurs immobiliers) a publié mercredi des chiffres révélant une progression des ventes au détail de logements neufs au quatrième trimestre 2014 de 14.6% par rapport à la même période de l’année précédente.

Ce rebond significatif permet de sauver une année 2014 particulièrement morose, la ramenant presque au niveau de l’année 2013. En même temps que les ventes de logements neufs, celles aux investisseurs, qui avaient quitté le marché en nombre et ne compensaient pas le recul de l’accession à la pression, ont progressé de 11.6%.

Pour le président de la FPI, cette hausse est à la concrétisation des premiers effets du plan de relance immobilier lancé par le gouvernement à la fin août 2014. La Loi Pinel, du nom de l’actuelle ministre du Logement en place depuis le 1er septembre, a permis d’attirer plus de 11 703 acquéreurs au 4ème trimestre 2014, soit 66% de mieux en trois mois. Cette loi avantage notamment le bailleur en lui permettant de vendre et de sortir du système après six, neuf ou douze ans de location au lieu d’uniquement neuf ans dans le plan de Cécile Duflot, la précédente ministre du même département.

Toutefois, les perspectives sont encore particulièrement fragiles. La dynamique entrevue par la hausse des ventes est tempérée par l’abandon de projets immobiliers par certaines villes depuis les élections municipales de mars 2014.D’autres indicateurs sont également moins favorables. Les mises en vente poursuivent leur tendance à la baisse même si à -3.2% contre -8.9% sur l’année, leur repli est moindre sur le quatrième trimestre.Selon le ministère du Développement durable, les mises en chantiers ont atteint l’an dernier leur plus bas niveau depuis 1997 à 297 532 logements.

1 Comment

  1. Le dispositif pinel instauré par la loi de finance 2015 reste plafonné à 5500€ du m² par rapport à loi Duflot, ce qui limite pas mal l’intérêt du dispositif car les zones éligibles les plus intéressantes sont A et Abis et les prix dans ces zones sont souvent bien au dessus de 6000€/m² . De plus c’est là où les tensions locatives sont les plus importantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *