France /Grande Bretagne : Coopération limitée dans l’aviation de combat

France /Grande Bretagne : Coopération limitée dans l’aviation de combat

Le DGA (Délégué Général pour l’Armement) a annoncé au Sénat français une limitation à une durée de deux ans du contrat FCAS DP, une étude d’un montant de 150 millions d’euros portant sur la faisabilité d’un SCAF (Système de Combat Aérien Futur). Ce programme fera l’objet d’une revue stratégique de Londres fin 2015 ou début 2016.

drone-aerien-de-combatSelon les Français, la raison de cette réserve se trouve dans les élections britanniques et surtout dans les divergences entre les partis sur les politiques européenne et outre-Atlantique que la Grande-Bretagne devrait adopter. Les élections britanniques qui doivent se tenir au plus tard en mai 2015 seront suivies d’une revue stratégique fin 2015 ,si c’est le camp conservateur qui l’emporte ,ou fin 2016 en cas d’un basculement de la majorité. Cette revue stratégique pourrait entraîner un bouleversement des engagements internationaux de la Grande-Bretagne que personne pour le moment n’est en mesure de prédire.

Par ailleurs, la coopération entre la France et la Grande-Bretagne ne peut pas prendre sa pleine mesure en raison de la coopération que Londres entretient avec Washington. Par exemple, la Grande-Bretagne ne peut pas communiquer une partie de ses données qui proviennent de sources d’information qui ne sont pas la propriété du pays. Ces données résultent de programmes que les Britanniques mènent avec les Américains, comme celui relatif au F35.

La France a l’intention de se servir de cette période de deux ans pour évaluer l’incidence que la coopération entre la Grande-Bretagne et les Etats-Unis peut avoir sur la mise en commun réelle des projets qu’elle souhaite établir avec la Grande-Bretagne. Les pays ont actuellement en commun les projets sur les UCAV, le missile ANL (Anti-Navire Léger) et VBCI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *