Le Luxembourg, premier pays européen à placer un sukuk

Le Luxembourg, premier pays européen à placer un sukuk

Le Luxembourg a annoncé mardi avoir placé son premier sukuk, devenant ainsi le premier pays de la zone euro en la matière. Ce sukuk souverain historique a été doté d’une valeur de 200 millions d’euros (266 millions de dollars). Il s’agit également du premier sukuk coté en euros. En fait, un sukuk n’est rien d’autre qu’une obligation respectant les principes de la finance islamique.

isla
Plus précisément, le Luxembourg a opté pour un sukuk de type « Al-jarah », autrement dit une obligation adossée à des actifs tangibles. Ceux-ci sont constitués de trois immeubles dont l’Etat est le propriétaire. Durant la période de cette opération, la propriété de ces immeubles reviendra à Luxembourg Treasury Securities SA, une société luxembourgeoise mise sur pied exclusivement pour les besoins de cette transaction.

Dans ce cas, cette société, bien qu’appartenant totalement à l’Etat luxembourgeois, est l’émettrice du sukuk. Ainsi, suivant les préceptes de la finance islamique, l’investisseur ne percevra aucun intérêt mais sera rémunéré au moyen des loyers versés aux immeubles sous-jacents.Ce qui équivaut à une rémunération à un taux annuel de 0,436 % pour les investisseurs. Au terme des cinq ans prévus pour cette transaction, les investisseurs auront, comme dans le cas d’une obligation conventionnelle, la possibilité de récupérer leur investissement de départ.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette offre a connu un franc succès sur les marchés. Pour preuve, les banques ont enregistré lundi dernier, une demande supérieure à l’offre, le jour même de sa mise sur le marché. L’opération s’est clôturée le lendemain et la date de règlement a été fixée au mercredi 7 octobre prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *