Espagne : Prudence sur la croissance en cours

Espagne : Prudence sur la croissance en cours

La croissance de l’Espagne s’est confirmée au deuxième trimestre de l’année en cours avec un taux de 0.6%. Mais loin de susciter l’euphorie, la plus grande prudence reste de mise face aux difficultés auxquelles le pays doit encore faire face.

l_espagne-prudence-rebond-economique
Les analystes attribuent en partie le rebond économique de l’Espagne à la violence du choc que le pays a subi à l’image de la contraction de près d’un tiers de son industrie, mais pas uniquement. De nombreux efforts ont été consentis pour remettre le pays sur les rails. La BCE (Banque Centrale Européenne) a été décisive. Ses deux opérations de refinancement à très long terme du pays fin 2011 et début 2012 pour un montant de plus de 1 000 milliards d’euros ont réassuré les investisseurs.

L’Espagne n’a pas été en reste. La réforme par les pouvoirs publics du marché du travail en 2012 a particulièrement été saluée. Tout comme la décision courageuse de réduire les salaires pour effacer en partie les pertes de compétitivité subies depuis l’émergence de la zone euro. Mais les potentielles pierres d’achoppement à la reprise espagnole sont encore nombreuses. Comme exemple, nous pouvons citer la fragmentation du crédit dans la zone euro, le financement des entreprises ou encore l’écart persistant des taux d’intérêt entre l’Espagne et la zone euro pour les prêts d’un montant inférieur à 1 million d’euros.

Les autorités espagnoles sont conscientes des interrogations que suscite la reprise de la croissance dans le pays. Aussi pour mettre toutes les chances de leur côté d’en assurer la pérennité, un plan de soutien à l’économie d’un montant de 11 milliards d’euros a été adopté par le gouvernement le 6 juin dernier, un plan d’action englobant des mesures de soutien structurel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *