Luxembourg : La présidence de l’UE en perspective

Luxembourg : La présidence de l’UE en perspective

Juncker-presidentBien que le Luxembourg prenne la présidence tournante du Conseil de l’Union Européenne   dans un an, cet Etat s’y prépare déjà, au point d’être quasiment prêt à assumer cette responsabilité. Du 1er juillet 2015 au 31 décembre 2015,il sera à la tête de l’UE. Selon l’organisation de la communauté européenne, tous les 18 mois, trois de ses membres œuvrent ensemble et s’alternent à la présidence pendant une durée de six mois chacun.
A partir de mardi, ce trio dirigeant est constitué de l’Italie, de la Lettonie et du Luxembourg. A noter que les mandats des deux premiers pays à la présidence de l’UE vont respectivement du 1er juillet 2014 au 31 décembre 2014 et du 1er janvier 2015 au 30 juin 2015. Après quoi, le Grand-Duché entamera son bail au sommet de l’Europe, dix ans après le dernier. Dans cette perspective, le gouvernement de coalition a prévu de promouvoir ce mandat du Luxembourg. Ainsi, mardi l’Exécutif a sorti un logo à cet effet, lequel se décline dans les trois langues, le français, l’allemand et l’anglais, parlées dans cet Etat. Une preuve de la volonté du gouvernement de profiter de cette présidence pour promouvoir le Luxembourg à l’échelle internationale.
En parallèle, le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker est sur le point de prendre la présidence de la Commission Européenne. Si son élection à ce poste est confirmée, le Grand-Duché se retrouvera, en 2015, au sommet de deux instances européennes. Un fait qui s’est déjà produit dans l’histoire de l’UE. En juillet 1997, le Luxembourg avait assuré la présidence tournante du Conseil de l’UE en plein mandat de Jacques Santer à la présidence la Commission de l’UE (1994 –1999).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *