Espagne : Coup de filet contre un réseau djihadiste

Espagne : Coup de filet contre un réseau djihadiste

espagne-djihadiste-areteDans un communiqué publié lundi, le ministère espagnol de l’Intérieur a annoncé le démantèlement à Madrid, d’un réseau de recrutement de djihadistes  en Syrie et en Irak.
Douze perquisitions ont été menées dans le cadre de cette opération et huit personnes ont été arrêtées. Le chef de ce réseau résidait en Espagne et selon la presse espagnole, serait un marocain nommé Lahcen Ikarrien , ancien prisonnier de Guantanamo où il avait été détenu depuis son arrestation en Afghanistan en 2001. Il appartenait également à la cellule d’Abou Dah Dah, condamné en Espagne pour son appartenance au réseau d’Al-Qaïda. Le réseau dont les autorités espagnoles ont annoncé lundi le démantèlement, avait pour objectif de recruter pour l’organisation terroriste EIIL (Etat Islamique en Irak et au Levant), présente en Syrie et en Irak.
Ce succès donne plus de crédit à la volonté dont le ministre espagnol de l’Intérieur Jorge Fernandez Diaz a fait part, il y a trois mois, de lutter contre les influences djihadistes dans le pays. Pour les commémorations des attentats islamistes du 11 mars 2004 et alors que l’Europe assiste à un départ massif de ses ressortissants pour le Djihad en Syrie, le ministre avait affirmé que « l’Espagne était l’un des objectifs stratégiques du Djihad global ».
Cette préoccupation explique la réalisation, ces derniers mois, de plusieurs opérations en Espagne et en Europe contre les réseaux djihadistes. En mai, c’est dans l’enclave espagnole de Melila, dans le nord du Maroc, qu’une cellule chargée de recruter et d’envoyer des djihadistes au Mali et en Libye, a été démantelée. Et deux mois auparavant,  un réseau étendu au Maroc et à Melila a été pris dans un coup de filet, au moment où il était chargé du recrutement des combattants en Syrie, au Mali et en Libye.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *