Espagne : Les élections européennes ou le recul du bipartisme

Espagne : Les élections européennes ou le recul du bipartisme

rajoyLe PP (Parti Populaire) du Premier ministre espagnol Mariano Rajoy, est arrivé en tête des élections européennes dimanche, un résultat qui ne constitue cependant pas une victoire complète au vu du recul constaté.
LE PP a obtenu 26% des voix contre 45% trois ans plus tôt et 42% aux précédentes élections européennes de 2009. La seule consolation du PP est qu’il permet à l’Espagne d’être le seul pays en Europe, avec l’Allemagne, à voir le parti au pouvoir remporter les élections européennes. Les résultats sont encore plus décevants chez les rivaux de l’opposition socialiste, le PSOE (Parti socialiste ouvrier espagnol), qui tournent à 23% après les 29% de 2011 et les 38.5% de 2009. La tête de liste socialiste aux Européennes Elena Valenciano a annoncé une réunion dès lundi, d’une commission exécutive du PSOE qui pourrait conduire au relèvement de leurs fonctions  des principaux responsables du parti.
La principale information de ces élections demeure le recul du bipartisme en Espagne où le PP et le PSOE se partagent le pouvoir depuis 40 ans et avaient cumulé 80% des suffrages en 2009. Par rapport à cette année remarquable, ils ont perdu 17 sièges au Parlement européen et n’en comptent plus que 30 sur les 54 alloués à leur pays. Les grands gagnants de cette évolution sont les petites formations de gauche vers qui s’est redirigée une partie de l’électorat. La Gauche unie, un rassemblement d’écolo-communistes, obtient près de 10 % des suffrages. Pour sa première participation à des élections, le nouveau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *