Chypre : Standard & Poor’s relève la note

Chypre : Standard & Poor’s relève la note

sppL’agence de notation Standard & Poor’s a annoncé vendredi dernier avoir relevé sa note de la attachée à la dette souveraine de Chypre de « B – » à « B », assortie d’une perspective stable.
Standard & Poor’s a justifié sa décision par le respect de Chypre des conditions imposées par ses créanciers internationaux en échange de leur aide. L’UE, le FMI et la Banque Centrale européenne ont préconisé des mesures drastiques à Chypre, dont une privatisation des principaux services publics, en échange de leur financement d’un plan de sauvetage de 14 milliards de dollars US au printemps 2013 alors que l’île se trouvait au bord de la faillite. Nicosie a mis en œuvre un programme d’ajustement économique qui, dans les délais requis, a sensiblement réduit les risques sur son remboursement de la dette.
Pour justifier encore plus sa décision, l’agence de notation se base sur la contraction moins forte que prévue du PIB chypriote, une performance qu’elle juge le pays, tout à fait en mesure de reproduire cette année.
Standard & Poor’s n’exclut pas de relever à nouveau la note long terme de Chypre dans les douze prochains mois si ce pays continue à améliorer sa performance économique. Les autorités chypriotes ont salué la décision de Standard & Poor’s. Conscient de l’amélioration de la situation économique du pays et en dépit du fait qu’il ne soit pas encore sorti de la récession, le président chypriote Nicos Anastasiades s’est permis, au début du mois, d’annoncer un objectif de retour du pays sur le marché international de la dette à la fin 2015. Il espère également que la décision de Standard & Poor’s permettra à Chypre d’attirer plus d’investisseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *