Espagne : L’emploi peu profitable à la reprise économique

Espagne : L’emploi peu profitable à la reprise économique

luisLe gouvernement conservateur espagnol a revu à la hausse ses prévisions de croissance, une embellie de l’économie dont les effets devraient cependant tarder à se faire ressentir sur le domaine de l’emploi.
Le ministre espagnol de l’Economie Luis de Guindos, a annoncé mercredi, lors d’une rencontre organisée par l’Association espagnole des journalistes économiques, une prévision de croissance du PIB d’environ 1.5% entre 2014 et 2015 contre 1% précédemment. Les autorités espagnoles devraient intégrer cette nouvelle donne dans le programme de stabilité économique que le gouvernement doit approuver le 30 avril courant, avant de le transmettre à Bruxelles. Ce programme fixera entre autres, les objectifs en matière de croissance, de chômage et de réduction du déficit public pour 2014 à 2017. L’Espagne aspire à deux années de suite de croissance.
Mardi, l’agence de notation américaine Moody’s a confirmé la nette amélioration économique de l’Espagne, grâce au dynamisme de ses exportations. L’agence de notation s’attend également à ce que la croissance profite, à partir de cette année, d’une hausse positive de la demande domestique. Moody’s maintient son avis publié il y a de cela deux mois, louant les réformes structurelles engagées par Madrid en vue de rendre le pays de nouveau compétitif. Ce qui lui avait valu le relèvement de sa note à BAA2, avec une perspective positive, une note correspondant à un émetteur de qualité moyenne, mais en mesure de faire face à ses obligations.
Malheureusement, la création d’emplois nécessaire par matérialiser la sortie de crise du pays, ne devrait pas être au rendez-vous. Le taux de chômage dans le pays, dont les chiffres officiels pour le premier trimestre seront publiés le 29 avril prochain, est proche de son record historique à 26.03%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *