Apple-Samsung : la guerre des brevets continue

Apple's iPhone 4S and Samsung's Galaxy S 4G and Galaxy S smartphonesApple et Samsung semblent condamnés à se livrer des batailles sans fin à coup de procès pour violations de brevets, les deux géants mondiaux de la microélectronique étant pris dans la guerre perpétuelle de l’innovation technologique.
Comme pour les procès des dernières années, c’est la course aux marchés juteux des smartphones et tablettes qui a poussé Samsung à la faute. Le Sud-coréen a ainsi été condamné à payer 290 millions de dollars à Apple pour avoir violé un brevet du célèbre iPhone. Le montant prononcé par un jury de Californie s’ajoute à 600 millions de dollars qui avaient été décidés par la justice américaine en faveur du fabricant à la pomme. Même si le total des dommages approche la coquette somme d’un milliard de dollars exigés par Apple, le fabricant américain persiste à affirmer que la réparation est d’abord d’ordre moral. C’était « davantage une affaire de brevets que d’argent », a assuré un porte-parole d’Appel, tout en se montrant reconnaissant au jury d’avoir « montré à Samsung que la copie avait un coût ».
Déçu par le verdict, le groupe Sud-coréen a décidé de faire appel tout en critiquant la décision de la justice américaine. Une porte-parole de Samsung a estimé que les juges se sont basés  essentiellement sur « un brevet que l’office américain des brevets a récemment jugé invalide ». Il s’agit du brevet déposé par Apple sur la technique consistant à pincer l’écran du smartphone des deux doigts pour zoomer.
Pourtant, même avec ces lourdes pénalités, le fabricant Sud-coréen reste largement gagnant puisque ses smartphones, tablettes et autres gadgets électroniques continuent à se vendre comme des petits pains à travers le monde.

1 Comment

  1. la contrefaçon et l’imitation sont un phénomène planétaire, c’est l’enfant naturel de la mondialisation

Répondre à Didier Leroy Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *