Liban : raid israélien en représailles à des tirs de roquettes

dca-libanL’aviation israélienne a mené ce lundi matin un raid dans la vallée de Naamé, dans le sud du Liban contre une position d’un groupe palestinien après que quatre roquettes aient été tirées depuis le Liban sur Israël.
Le raid israélien a été confirmé par l’agence nationale libanaise. Il ciblait le FPLP – CG (Front Populaire de Libération de la Palestine –  Commandement Général), un groupe dirigé par Ahmad Jibril et connu pour son soutien au régime du président syrien Bachar al-Assad. L’armée israélienne affirme que la cible de l’attaque a été touchée tandis que l’agence nationale libanaise ainsi que les chefs du FPLP – CG affirment que l’obus lancé par l’armée de l’air israélienne n’a fait ni victimes ni dégâts. Quelques heures avant le raid israélien, quatre roquettes avaient été tirées depuis le Liban sur le nord de l’Etat hébreu, deux d’entre eux frappant des zones peuplées et causant des dégâts mais sans faire de victimes. Ces tirs de roquettes ont été revendiqués sur Twitter par les Brigades Abdallah Azzam, un groupe lié à Al-Qaïda qui avait déjà revendiqué des attaques similaires contre l’Etat hébreu en 2009 puis en 2011.
Bien que conscient que ces roquettes aient été tirées par des jihadistes, Israël a déclaré dans un communiqué qu’il tenait le Liban et les forces armées libanaises pour responsable de cette attaque. Le FPLP – CG nie être à l’origine de ces tirs de roquette et dénonce une tentative d’Israël de le brouiller avec l’Etat libanais, d’autant plus que les Brigades Abdallah Azzam qui ont revendiqué ces tirs de roquettes ne sont pas basées dans la région où le raid israélien a été mené.

1 Comment

  1. L’aviation du Tsahal profite de la guerre que livre le président syrien Bachar al-Assad à son peuple et la brouille qu’il fait planer sur toute la région, pour lancer sans s’inquiéter, de nouveaux raids contre les factions palestiniennes établies au Liban dans l’espoir de pouvoir éliminer un gros poisson. Tel-Aviv tient pour responsables l’Etat et les forces armées libanais pour les tirs de roquettes en provenance de leur territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *