Novartis pharma Maroc délocalise en Tunisie

novartisNovartis pharma Maroc, filiale maghrébine du laboratoire pharmaceutique suisse a décidé de transférer son siège de Casablanca pour s’implanter à Tunis.
La direction du groupe pharmaceutique suisse justifie sa décision de délocalisation par la chute de 30% de ses ventes durant l’exercice 2013.
Ces mauvaises performances ont poussé le groupe à recadrer sa stratégie d’expansion. Le départ pour Tunis intervient un an après (décembre 2012) avoir quitté la zone industrielle d’Aïn Sebaâ pour s’établir dans des locaux flambants neufs, au quartier Sidi Maârouf. La filiale de Novartis a entretemps, procédé au licenciement de 15 salariés de son siège de Casablanca et est en négociation avec 70 autres employés qui gardent encore leurs postes à Novartis pharma Maroc, mais surement pas pour longtemps.
En 2010, Novartis qui s’est implanté il y a plus de trente ans au Maroc, avait déjà cédé son unité industrielle à Sothema aux termes d’un accord de sous-traitance.
Issue de la fusion de deux groupes suisses (Sandoz et Ciba-Geigy), Novartis est classé deuxième au niveau mondial dans le domaine de l’industrie pharmaceutique.
Le groupe est aussi à la pointe dans le domaine de la recherche de nouvelles molécules. Il a réussi à développer une gamme de spécialités qui couvre l’oncologie, certaines maladies orphelines graves, des traitements contre le cancer et des maladies comme la dégénérescence maculaire, la sclérose en plaques et l’Alzheimer ou le Parkinson.
Au Maroc, le groupe est présent sur le marché des médicaments génériques avec Sandoz, et très actif sur le segment des produits innovants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *