Migration : Lampedusa, les images de la honte

Migration : Lampedusa, les images de la honte

De nombreux migrants clandestins qui se croient tirés d’affaire en échappant à la mort en mer, déchantent rapidement une fois les pieds posés sur le sol européen où ils sont soumis à des « traitements épouvantables, d’après la Commission européenne.
L’indignation de Bruxelles a été provoquée par la diffusion d’une vidéo montrant des migrants dans le centre d’accueil de Lampedusa, la petite île au sud de l’Italie, dénudés et attendant dans le froid pour être « désinfectés ». Diffusée par la TV italienne RAI 2 lundi soir, la vidéo filmée en cachette par l’un des résidents du camps de Lampedusa, a provoqué l’émoi en Italie. Médias, opinion publique et responsables politiques sont unanimes à dénoncer les conditions d’accueil des migrants clandestins dans ce centre surpeuplé. Depuis des mois, des milliers de migrants en provenance de pays d’Afrique et du Moyen orient débarquent sur cette petite île saturée où ils sont accueillis dans des conditions « indignes d’un pays civilisé », concède la présidente de la Chambre des députés italienne, Laura Boldrini. La maire de Lampedusa, Giusi Nicolini, n’a pas hésité pour sa part, à comparer ce centre pour migrants à un « camp de concentration ».
Le chef du gouvernement italien Enrico Letta a affirmé qu’une enquête approfondie allait être diligentée pour jeter la lumière sur ces dépassements. Il a menacé les responsables de « sanctions ». De son côté, l’UE a « ouvert une enquête sur les traitements épouvantables dans beaucoup de centres de rétention, dont celui de Lampedusa », a assuré la commissaire européenne Cecilia Malmström. Bruxelles où le sommet européen de jeudi et vendredi, devrait évoquer la question de l’immigrations clandestine, a menacé l’Italie de sanctions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *