Sahara occidental: nouvelles tensions entre Alger et Rabat

Rabat_Ambassadeur_AlgerLes relations entre l’Algérie et le Maroc sont entrées dans une nouvelle phase de turbulences, avec le rappel par Rabat de son ambassadeur à Alger sur fond de crise bilatérale autour du dossier du Sahara occidental.
Officiellement, la décision du Maroc intervient après un message du président algérien Abdelaziz Bouteflika adressé à une réunion tenue à Abuja pour appuyer le Polisario, le Front indépendantiste soutenu par Alger. Rabat estime que les propos « provocateurs » contre le Maroc contenus dans le message de Bouteflika sont la preuve que l’Algérie est le principal instigateur de l’affaire du Sahara occidental. Depuis plus de quatre décennies, les relations entre Alger et Rabat passent régulièrement par des périodes de tensions à cause du différend sur le Sahara occidental. Le Maroc a proposé un plan d’autonomie qui a été qualifié par le Conseil de sécurité de base « sérieuse et crédible » pour des négociations de règlement, alors qu’Alger exige la création d’une république sahraouie, sous le contrôle du Polisario, le Front indépendantiste basé en Algérie.
La construction d’un ensemble Maghrébin incluant également la Tunisie, la Libye et le Mauritanie est souvent pointée comme la première victime de ces tensions constantes entre l’Algérie et le Maroc, Alger ayant fermé ses frontières avec le Maroc depuis 1994. Avec les frontières entre les deux Corées, les lignes terrestres maroco-algériennes sont peut-être les dernières frontières au monde à demeurer hermétiquement fermées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *