Oslo : les accords oubliés

accords-palestine-israelL’avènement, ce 13 septembre, du 20ème anniversaire des accords d’Oslo qui étaient censés ouvrir la voie à une paix durable entre israéliens et palestiniens, donne mauvaise conscience aux capitales occidentales qui se sont empressées de prendre rendez-vous avec les deux parties.
Washington et Paris en particulier veulent donner l’impression que ce vieux conflit figure toujours en bonne place dans leur agenda, en dépit des contraintes internationales actuelles. Les négociations sur la crise syrienne font forcément de l’ombre au dossier israélo-palestinien. Mais, malgré ses intenses pourparlers avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov sur le dossier des armes chimiques syriennes, le secrétaire d’Etat américain a trouvé le moyen de programmer une visite dimanche prochain en Israël. L’objectif de John Kerry est de faire un état des lieux avec le premier ministre Benjamin Netanyahu sur la récente relance des négociations israélo-palestiniennes. Des discussions qui n’ont apparemment pas avancé les choses de part et d’autre. Mais, après sa rencontre avec le président palestinien Mahmoud Abbas, lundi dernier à Londres, John Kerry souhaite tâter le pouls de Benjamin Netanyahu. Le premier ministre israélien reste en effet inflexible sur le problème nodal de l’arrêt de la colonisation dans les territoires palestiniens occupés en 1967. Du côté palestinien, la colonisation reste une ligne rouge, de même que la question du droit au retour des réfugiés palestiniens.
C’est probablement pour convaincre Netanyahu de faire un effort que le président François Hollande a annoncé, lui aussi, son prochain voyage dans la région. Le chef d’Etat français a annoncé sa décision de se rendre le 18 et 19 novembre en Israël et en Palestine à l’issue d’un entretien avec le président Mahmoud Abbas, jeudi 12 septembre à Paris. François Hollande a notamment tenu à réaffirmer au président Palestinien le soutien de Paris aux négociations en cours pour parvenir à une paix « durable fondée sur la reconnaissance mutuelle des deux Etats » israélien et palestinien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *