Egypte: pro et anti-Morsi face à face

Opposants et partisans du président égyptien Mohamed Morsi sont déterminés à en découdre dans la rue, au moment où les appels se multiplient pour éviter une confrontation généralisée.
Vendredi, des milliers d’égyptiens ont envahi les rues, divisés sur le maintien ou non du président islamiste Mohamed Morsi, élu il y a un an. Les opposants, regroupant les libéraux et les laïques appellent à de grandes manifestations dimanche. Ils ont été précédés par les Frères musulmans, partisans de Morsi qui ont répondu par des rassemblements dès vendredi.
Pour éviter une recrudescence des heurts qui ont fait des morts et des blessés au cours des derniers jours, l’armée s’est déployée dans les principales villes. Parallèlement, les appels se multiplient pour éviter un enlisement. Al Azhar, la principale autorité religieuse sunnite d’Egypte, a mis en garde contre le risque de guerre civile dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *