Libye : les milices font la loi

La Libye post-Kadhafi n’en finit pas de se déliter, victime d’une situation politique incertaine et de milices qui font la loi presque partout dans le pays.
L’attentat à l’explosif déjoué mardi contre une voiture de l’ambassade d’Italie est le énième d’une série d’opérations menées contre des objectifs diplomatiques. Elles ont notamment visé des diplomates italiens, français et américains. Quatre de ces derniers ont été tués le 11 septembre, dont  l’ambassadeur des Etats-Unis en Libye.
Pourtant ces attentats ne sont qu’un aspect d’une violence qui a tendance à se banaliser. Deux jours plus tôt, de violents heurts avaient opposé une milice de Benghazi à la population locale, faisant plus de trente morts. L’embryon d’armée régulière libyenne reste paralysé face à la multiplication des milices et la profusion des armes héritées des arsenaux de Kadhafi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *