Espagne : les transports victimes de la crise

La crise économique en Espagne fait une nouvelle victime : le secteur des transports, avec 33% des liaisons ferroviaires qui seront supprimées en plus de pénibles restructurations dans l’aérien.
Ce sont 48 liaisons ferroviaires qui passent à la trappe au grand dam de nombreux usagers. L’objectif du gouvernement est de faire des économies de plus de 86 millions d’euros dans le cadre d’une politique d’austérité controversée.
Le transport aérien, lui aussi, fait les frais de douloureux réaménagements. La compagnie aérienne Iberia doit se séparer de 3200 membres de son personnel. Pour ceux qui restent, les baisses des salaires atteignent 14%. Tout cela pour ramener le déficit à 3% du PIB, comme exigé par Bruxelles dans un délai de deux ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *